AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Lim Han Byul - Hello to myself ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Truffe
avatarLim Han Byul
Messages : 263
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre.
Emploi/loisirs : Écrivain.
Humeur : Rêveuse.
Avatar : Kevin Woo [U-Kiss].

MessageSujet: Lim Han Byul - Hello to myself ~ Sam 18 Avr - 19:19


   
   

   
Lim Han Byul

   
An-nyeong ha-se-yo! Comme tu as pu le voir juste au-dessus, à moins que tu sois bigleux, je m'appelle Lim Han Byul. Il se trouve que je suis né le 17 janvier 1991 à Séoul ce qui fait de moi un jeune homme de 24 ans et je suis coréen. Lorsque je ne suis pas en train de jouer de la guitare ou écouter de la musique, je suis écrivain et comme vous êtes des petits curieux, je vais vous avouer que je suis homosexuel et actuellement célibataire.Bien souvent mes connaissances me disent que je ressemble à Kevin Woo [U-Kiss]. Pour finir, mon magnifique caractère fait de moi une truffe.
   

   
Ce qui me différencie de toi

    Anecdotes Je suis né avec une malformation cardiaque et j’ai reçu une greffe il y a quelques années ♦ Je partage une collocation avec Dong Min ♦ Aime écouter de la musique et jouer de la guitare ♦ J’adore regarder des films et aller au cinéma ♦ Fan de Stephen King ♦ Phobique des serpents ♦ Accro à son téléphone et son ordinateur ♦ Je pourrais passer des heures à lire ou écrire ♦ Tombe facilement malade ♦ Le sport trop intensif m'est interdit ♦ J'ai régulièrement des rendez-vous à l'hôpital ♦ J'adore le japonais et le Japon ♦ J’ai deux chiennes Airi un spitz nain et Hachi un beagle ♦ Je tiens un blog où je poste des nouvelles et autres sortes de texte cours en dehors de mes bouquins.
   Êtes-vous plutôt... ? Bonne bouffe maison ou Macdo bien gras ? Rien de mieux que la bonne cuisine. Boxer, slip, caleçon, culotte, string, shorty, tanga ou les sous-vêtements c'est pour les faibles è_é ? Boxer. Alcool plutôt triste, joyeux, vomito, exhibo ou serial kisser ? Vu comment a tourné la dernière cuite que je me suis prise, j’hésite entre exhibo et serial kisser … ><’ . Au lit plutôt dessus ou dessous ? En dessous. En couple qui porte la culotte? Vous ou votre partenaire ? Ni l'un ni l'autre de toute façon on est bien mieux tout seul >> Je suis mieux tout seul.

   
Mon petit caractère

   
Je suis d’un naturel plutôt calme, pas du genre à m’énerver trop rapidement ou à crier. À vrai dire je préfère fuir les conflits. Ce qui ne m’empêche pas d’être franc et pouvoir être très directe dans mes paroles. Il m’arrive d’être bavard, mais dès que cela me concerne personnellement, je m’ouvre peu aux autres. Je ne cacherais pas non plus que je peux être rancunier et têtu, tout le monde a ses défauts. J’ai juste pris l’habitude de ne pas être trop proche des autres à cause de ma maladie. Certes, j’ai bien des amis et de la famille auxquels je tiens beaucoup mais ils sont peu nombreux. Cependant, je reste sociable, je déteste être seul et je préfère être entouré, je suis juste secret sur ma vie privée et je ne m’étale pas à ce sujet inutilement. Si personne ne sait, personne ne me pose de question et je préfère cela, je déteste en parler, ce ne sont pas de bons souvenirs.

Je suis très impliqué dans mon travail. Je lis depuis longtemps et j’ai commencé à réellement à écrire quand j’étais à l’hôpital vers mes quatorze/quinze ans. Il faut dire que j’adore mon métier et je suis fier d’avoir accompli mon rêve, donc je fais de mon mieux pour que cela dure encore longtemps. À cause de cela, j’ai parfois l’air renfermé, à tort, car je peux facilement m’enfermer dans ma bulle quand je lis ou écris. Mon imagination est débordante et j’ai toujours un calepin et un crayon sur moi pour écrire. Quand j’ai une idée, je dois la griffonner, sinon elle me reste en tête et m’embête. Rêveur, j’aime beaucoup m’évader à travers des livres et l’écriture,  mais aussi en regardant des films. Je regarde un peu de tout, surtout les films fantastiques ou thriller bien que ce soit deux genres complètement différents, mes préférés étant Le labyrinthe de Pan et Shutter Island. J’aime aussi beaucoup les dessins animés, ce doit être mon côté enfantin qui ressort. Sauf les films d’horreur qui ont tendance à me faire fuir, enfin ça dépend lesquels, mais comme j’ai tendance à croire aux esprits, j’évite les nombreux films qui abordent ce sujet …

En plus de tout cela, je suis quelqu’un de plutôt nerveux et anxieux. Cela a tendance à me rendre méticuleux et parfois légèrement maniaque. Je préfère que chaque chose soit à sa place et je préfère que les choses se déroulent comme je le voulais, plutôt que de voir la situation m’échapper. Disons, que dans ces moments-là, j’ai l’impression d’être vulnérable et je déteste cela. Je suis déjà plus fragile à cause de ma maladie et de ma greffe. D’ailleurs, je déteste que l’on me prenne pour une petite chose fragile à cause de cela, je peux comprendre que mes proches se fassent du souci pour moi, mais je n’ai pas envie de m’arrêter de vivre juste pour cela. Souvent on me dit que je suis très souriant et joyeux, vu ce qu'il m'est arrivé e le fait qu'il y ai toujours un petit risque malgré ma greffe. Cependant, je n'ai pas envie de m’apitoyer sur mon sort, certains vivent bien pire. J'ai eu la chance de pouvoir être en quelque sorte tiré d'affaire, bien qu'il n'y aura jamais zéro risque même avec une greffe. J’ai tendance à avoir un fort caractère malgré les apparences et bien que je m’énerve très rarement, je ne me laisse pas pour autant marcher dessus.

Petit geek dans l’âme, je suis accro à mon téléphone et à mon ordinateur, pour y faire tout et n’importe quoi, que ce soit jouer à un jeu ou travailler sérieusement sur un de mes textes. D’ailleurs, je tiens un blog où je poste de temps en temps des nouvelles ou autres, que j’ai écrit en dehors de mes livres. Je m’en sers aussi pour pouvoir rester en contact avec ce qui me lise, car j’aime beaucoup pouvoir le faire. Je n’ai pas toujours le temps, mais dès que je peux, je le fais. Pour finir, j'aime beaucoup les animaux. D'où le fait d'avoir adopté deux chiens, bien que la petite dernière soit un cadeau de mes parents. De temps en temps, il m'arrive de faire du bénévolat dans un refuge quand je suis libre.

   
Il était une fois

   Je suis né un certain 17 janvier 1991, en plein hiver, il neigeait beaucoup et les rues de Séoul étaient recouvertes d’un épais manteau blanc … C’est peut-être à cause de cela que j’aime autant l’hiver et la neige aujourd’hui … Enfin, je ne suis pas là pour vous raconter cela. Je suis né et j’ai toujours vécu dans cette ville. J’imagine qu’il va falloir que j’en dise plus que cela ? Que je raconte des choses que je préfère taire habituellement, car ce ne sont pas forcément de très bons souvenirs …

Vous connaissez le conte de Raiponce ? Durant toute mon enfance, j’ai un peu vécu comme elle. Ma mère me gardait toujours à la maison et quand je sortais, j’avais pour obligation de rester près de la maison, pour qu’elle puisse veiller sur moi. À l’école c’était pareil, je recevais toujours beaucoup d’attention de la part des professeurs. Depuis ma naissance, je souffre d’un problème cardiaque. Je suis né avec un cœur défectueux et faire des efforts physiques m’était strictement interdit. Essayer donc d’empêcher un enfant de courir, de s’amuser tout simplement. C’est quasiment mission impossible, surtout que je tenais mal en place. Voilà pourquoi on me surveillait sans cesse, juste au cas où quelque chose m’arrivait. C’est aussi à cause de cela, que chaque fois qu’elle le pouvait ma mère me gardait à la maison. Ce n’était pas pour être méchante ou trop sévère, c’était juste par peur de perdre son enfant … Quand j’étais plus petit je me sentais très différent des autres et je n’aimais pas du tout cela, maintenant … Dans un sens je la comprends. Puis c’est grâce à une énième après-midi coincé à la maison, que j’ai découvert ma passion pour la lecture. Je me faufilais dans la chambre de ma sœur Da Nee, de cinq ans mon ainée, pour aller prendre un de ses livres dans sa grande bibliothèque. J’apprenais tout juste à lire alors je déchiffrais les mots tant bien que mal. En grandissant j’ai finis par dévorer pleins d’ouvrages les uns après les autres. Je lisais un peu tout ce qui me plaisait, mais j‘aimais beaucoup les thrillers, pleins de mystère et un peu psychologique aussi  …

Mon enfance s’apparenterait presque à un conte de fée. Si on exclue mes visites régulières à l’hôpital pour contrôler mon cœur, connaître la progression de ma maladie, des choses comme cela. Quand j’étais plus petit, je ne me rendais pas compte de la gravité de ma faiblesse au cœur … En grandissant, tout cela me faisait un peu peur. Surtout le jour où les prévisions des médecins ce sont révélées vraies. À ma naissance et quand ma maladie a été diagnostiquée, ils disaient qu’un jour ou l’autre j’aurais besoin d’une greffe. Ce jour est arrivé, à mes quatorze ans. Une visite banale chez le cardiologue comme tous les mois. Sauf que là, il ne m’a pas simplement laissé partir en me disant de prendre soin de moi. Mon cœur s’était trop fragilisé et c’était devenu plus dangereux que ça ne l’était déjà. Il a clairement dit je devais recevoir une greffe, un nouveau cœur non-malade. Seulement, une greffe ça ne se trouve pas comme ça, il faut un donneur compatible, ect… Ma santé se détériorait déjà un peu. J’étais vite fatigué, j’avais des douleurs au niveau du cœur … Ma mère a voulu que je reste à l’hôpital jusqu’à ce que je me fasse opérer, jugeant que c’était préférable et plus rassurant pour elle. J’ai vécu presqu’un an entre les murs blancs d’un hôpital. Je n’avais pas réellement le temps de m’ennuyer, puisque je suivais des cours par correspondance, ma grande sœur m’apportait de gros livres que je passais des journées entières à dévorer, puis ma famille venait souvent me voir. Cependant, j’avais peur. Tous les soirs, les pires scénarios tournaient en boucle dans ma tête : Et si la greffe arrivait trop tard ? Les médecins disaient que ma maladie n’avait pas l’air de progresser très vite au point de s’inquiéter pour cela, mais et si … Je ne recevais pas de greffe ? Je pouvais mourir. Pour fuir tout cela je lisais et j’écrivais aussi. C’est à cette période que mes premières idées de roman me sont venues. Même si au départ je n’avais pas la prétention de déjà me voir publié, cela restait un rêve secret et au moins je pensais à autre chose.

Puis le jour de mon opération est venue. Tout s’est déroulé très vite … Les médecins ont trouvé un donneur compatible, dans les jours qui suivaient mon opération était planifiée. Moi, j’avais juste très peur. J’avais surprit une conversation entre mes parents et le chirurgien ; je pouvais ne pas survivre à l’opération. La nuit, qui précédait mon opération, ma sœur est restée avec moi jusqu’à très tard le soir. J’ai beaucoup pleuré ce soir-là … J’avais peur. Je m’imaginais les pires scénarios et Da Nee faisait son possible pour me rassurer. J’ai toujours été très proche de ma grande sœur, mais ce soir-là plus que n’importe quand, je me suis demandé ce que j’aurais fait si elle n’avait pas été là. Les médecins avaient finis par me trouver un donneur, on pourrait me croire sorti d’affaire … Cependant, il y a eu quelques complications lors de l’intervention et j’ai faillis ne jamais me réveiller. Finalement j’ai eu ce nouveau cœur, qui pourrait me faire vivre plus longtemps. Il y avait encore tellement de chose que je voulais faire et aussi … Un rêve à réaliser, trouver l’amour peut-être … Même si honnêtement à quinze ans ce n’était pas dans mes préoccupations.

Je suis sorti de l’hôpital et la vie à reprit son cours. Je prenais des cours par correspondance le temps de me remettre. Même si je venais de passer un an à l’hôpital, après mon opération je devais faire très attention. J’ai finis par retourner à l’école au bout d’un moment, j'ai finis le lycée et à la fac je me suis tourné vers des études d'anglais. Je suis maintenant bilingue coréen-anglais. J’écrivais toujours, mais je n’en parlais pas à grand monde. Je n’étais pas vraiment renfermé sur moi-même, j’avais des amis, avec qui j’aimais beaucoup sortir. Puis en grandissant, j’avais moins ma mère sur le dos pour me couver. Certes, je devais être prudent, je n’allais certainement pas m’empêcher de vivre ! Cependant, sur le plan affectif j’ai toujours eu un problème. Je n’ai jamais eu de relation sérieuse, pas une seule. Je n’ai pas pour autant plus de coup d’un soir, mais ça arrive, de temps en temps. La plus longue histoire que j’ai vécu à durée six mois et c’est moi qui suis parti quand il faillit découvrir toute la vérité sur ma maladie. Ce n’est pas un énorme secret, mais j’en parle très peu. Seule ma famille et mes plus proches amis sont au courant. Avec le temps j’ai remarqué que quand je m’impliquais trop sentimentalement je finissais par me renfermer. Je me plongeais dans mon univers de lecture et d’écriture, repoussant la personne qui serait susceptible de me plaire. D’après ce que quelqu’un m’a dit un jour, j’aurais un problème du style « peur de l’abandon ». Je serais effrayé à l’idée de m’attacher à quelqu’un amoureusement et qu’il me laisse en apprenant pour mon cœur, car parfois c’est vraiment une lourde contrainte … Je ne veux pas non plus imposer quelque chose de trop éprouvant à une tierce personne si je venais à me faire hospitaliser ou même pire. Alors c’est comme si je m’interdisais d’aimer et je prétends toujours ne pas croire en l’âme sœur ou toutes ces stupidités. Je préfère jouer à celui qui n’est pas atteint, ça je sais très bien faire. Même si ce n'est pas totalement vrai dans le fond, ça je ne l'avouerais pas !

Maintenant … J’ai vingt-quatre ans, je vis de ma passion depuis trois ans. Après avoir passé beaucoup de mon temps libre à contacter des maisons d’éditions et à me prendre pleins de refus ou de critiques pas forcément agréable à la figure, j’ai finis par décrocher un contrat. Mon premier livre a été publié et il a été plutôt bien accueilli par les lecteurs. J’écris des livres de genre polar, policier, mystère, horreur, vous voyez un peu le genre. Quand on sait que l’une de mes inspirations littéraire est Stephen King on comprend mieux. J’admire aussi beaucoup Guillaume Musso, Haruki Murakami et j’en passe … La maison d’édition qui a publié mon premier livre, m’en a demandé un autre pour l’année suivante. Je ne suis pas super célèbre, mais je commence à me faire un petit nom dans le domaine de l’écriture et pour le moment je peux en vivre convenablement, je ne suis pas millionnaire non plus, loin de là. Les choses me conviennent telles qu’elles sont et je compte bien continuer d’écrire … Après tout l’amour des livres est le seul que je n’ai jamais repoussé.

Puis j’ai eu la chance de publier mon troisième roman. C’est aussi à cette période que j’ai rencontré Dong Min. Depuis ma première publication, j’ai pris l’habitude de me rendre dans certaines libraires que je connais bien pour suivre les ventes. Dong Min était venu acheter mon livre, car il se trouve être fan de mon travail. J’ai été flatté et nous avons discuté, j’ai aussi dédicacé son livre. Plus tard, nous nous sommes retrouvés à la terrasse d’un café. Petit à petit, nous sommes devenus amis, ne cessant de nous rapprocher. Un certain temps, Dong Min m’a intrigué à toujours se cacher le visage. Malgré cela, une attirance a commencé à naître en moi. Je voulais absolument la faire taire évidemment. Il y a peu, j’ai dû commencer à trouver des idées pour mon quatrième roman. Comme je l’ai toujours fait, je pars ailleurs, loin de Séoul pour trouver l’inspiration. La météo étant contre moi, je n’ai pas pu me rendre à destination. Par je ne sais quel hasard, je me suis retrouvé chez l’oncle de Dong Min, là où il s’était réfugié après un certain évènement. Nous sommes encore rapprochés, plus que jamais j’ai envie de dire. Les masques sont tombés au sens propre, comme au figuré. Puis l’inévitable est arrivé. J’ai couché avec Dong Min et ce serait mentir de dire que je regrette. Notre amitié n’en a pas été affectée, même si par moment mon attirance refais surface, pour se taire à nouveau quelques temps … Le mois derniers, je suis venu rendre visite à mon ami à Busan, là où il avait déménagé. Nous ne nous étions pas vu depuis longtemps. Il a réussi à me convaincre de rester avec lui, d’être son colocataire. J’ai accepté … Maintenant seul l’avenir nous diras si c’était une si bonne idée …

   
Derrière l'écran, il y a un ♥ qui bat

   Prénom/pseudo : Kila.
   Age : 19 ans.
   Où as tu trouvé le forum ? On en m’a a fait la propagande éé
   Comment le trouves-tu ? Super !
   Ta fréquence de connexion : 7/7, je rp selon mes disponibilités, mais je préviendrais en cas d’absence ou d’inactivité :3
   Un dernier mot ? Dongbyul c’est la vie oukey ? /bim & j'adore le design <3

   
crédit (c) Chaussette


Dernière édition par Lim Han Byul le Dim 31 Mai - 21:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Truffe
avatarKwon Dong-Min
Messages : 116
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 24
Emploi/loisirs : Étudiant en métier du livre et de l'édition, ainsi que serveur à mi-temps
Humeur : Bonne
Avatar : Lee Hong Bin (VIXX)
Double compte : Seo Kwang-Sun

MessageSujet: Re: Lim Han Byul - Hello to myself ~ Sam 18 Avr - 19:30

Lim Han Byul a écrit:
Dongbyul c’est la vie oukey

Je n'aurais pas mieux dit xD

Bienvenu premier membre du forum ! Je suis content que tu sois là, nous allons pouvoir continuer l'histoire de nos deux amis ainsi

Spoiler:
 

_________________

Stop it
Every time you do that, it makes me go crazy. When you look at my eyes and slightly smile, it makes me wanna run to you and hug you. When you touch me, it makes me go crazy. Stop it, I might not hold it in anymore. You call me a friend, but you put your arm around my shoulder. Stop it. I’m closing my eyes. Every time you look so pretty, do you know how hard it is for me? GOT7- Stop it


Dernière édition par Kwon Dong-Min le Sam 18 Avr - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tendre truffe
avatarKwon Il Nam
Messages : 71
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 22
Localisation : Derrière mon crayon :p
Emploi/loisirs : Étudiant en troisième année d'art [officiellement] et strip-teaseur [officieusement]
Humeur : Happy ~
Avatar : Im Jae Beom allias JB des GOT7
Double compte : coming soon (a)

MessageSujet: Re: Lim Han Byul - Hello to myself ~ Sam 18 Avr - 19:32

Bon maintenant que j'ai cédé la priorité à ton cher et tendre je vais pouvoir te souhaiter la bienvenue :p

Welcome à Busan j'espère que tu te plairas chez nous eh eh ~

Bon courage pour le caractère du petit et ce sera avec plaisir que l'on te validera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Truffe
avatarLim Han Byul
Messages : 263
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre.
Emploi/loisirs : Écrivain.
Humeur : Rêveuse.
Avatar : Kevin Woo [U-Kiss].

MessageSujet: Re: Lim Han Byul - Hello to myself ~ Sam 18 Avr - 21:23

Dong Min ; Ahah je savais que tu allais me comprendre xDD
Merci Et oui on va pouvoir reprendre tout ça, j'ai hâte de me remettre au rp avec nos persos
Spoiler:
 

Il Nam ; Merci Je pense que je vais me plaire :3
Et j'ai tout finit j'espère que c'est bon ~

_________________
Lim Han Byul
We’re all searching. Thats all I know, for someone to keep us warm, when the rain soaks through our clothes. But if you find someone that doesn’t try to change you. If you find someone that doesn’t have to blame you. If you find someone you don’t need to explain to. You’ve found the one you love ... › ©️ alaska & Passenger - The one you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Délice sucré
avatarSugar
Messages : 61
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 27
Localisation : Busan
Emploi/loisirs : On se demande
Humeur : Joviale
Avatar : Han Ye Seul
Double compte : Aucun

MessageSujet: Re: Lim Han Byul - Hello to myself ~ Sam 18 Avr - 21:37


Truffes
This is what your are. Congratulations


Welcome to you ♥

À  l'instar de cette douceur votre naïveté vous a bien souvent desservi. L'adage "trop bon, trop con" c'est l'histoire de votre vie. Parfois vous-vous demandez si vous ne seriez pas plutôt une "bonne poire" tellement votre gentillesse a été exploitée. Et pourtant cela ne vous empêche pas de récidiver idéaliste que vous êtes "tout le monde il est beau, il est gentil non ?". Bien que que parfois exténué de voir les profiteur affluer, votre grand cœur et votre tendresse font des émules parmi vos connaissances qui vous considère comme un gros nounours à câliner. Comme quoi, il n'y a pas que du mauvais à être une gentille truffe, alors pourquoi changer ?

Sinon , maintenant que ton groupe a été dévoilé nous allons pouvoir nous pencher sur ta fiche et ton perso. Donguie me hurle dessus pour que je te valide donc je vais faire court xD. J'aime toujours autant ton style d'écriture et ravi de t'accueillir, je te souhaite plein de nouvelles aventures intéressantes à Busan !

Bonne continuation sur notre petit fofo ♥

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lim Han Byul - Hello to myself ~

Revenir en haut Aller en bas

Lim Han Byul - Hello to myself ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Janvier 2012 : Byul Secomi
» Mars 2012 : Byul Multinic Stefie
» Février 2012 : Byul Paradis Creator's Label
» Janvier 2013 : Little Byul My Melody Baby
» Blabla 2012, interdiction de flooder ailleurs MERCI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les bienheureux-